05
Déc

Les constructions d’Extrême-Orient sont faites de pierre, de bois ou d’argile, et frappent principalement par leur caractère lourd et rond. Aujourd’hui, nous découvrons un édifice qui contraste, à l’esthétique orientale, mais qui surprend précisément par son changement d’orientation dans le choix des matériaux.

La luminosité et le jeu de transparences réalisé avec un matériau contemporain, ainsi que les piscines réfléchissantes du Centre de Huaxin cohabitent avec l’un des principes de base de l’architecture traditionnelle chinoise : l’importance du plan horizontal (dans tous les esprits sont présentes les grandes galeries orientales construites sur des plateformes lourdes et couvertes d’un grand toit flottant).

teahouse_waterfallScenic Architecture Office a conçu et réalisé un pavillon de thé et centre d’expositions pour China Fortune Land Development, en renforçant cette identité constructive : une position élevée, éminemment horizontale, de la construction sur le sol. L’innovation a été incorporée au projet par le biais des matériaux : brillants et spectaculaires.

L’édifice est composé de quatre modules élevés interconnectés par des ponts (desquels surgissent des cascades d’eau) à une hauteur qui permet à l’utilisateur de profiter de la nature, car les architectes n’ont pas seulement pris extrêmement soin de respecter les 6 arbres à camphre qui se trouvaient sur la parcelle, mais ils les ont également intégrés au projet.

Outre le gain de hauteur, ils ont réussi à optimiser l’espace vert disponible sur le terrain et à réduire l’impact de la construction sur les racines des arbres. Pour soutenir tout le projet, ils ont utilisé seulement dix pièces d’acier et de béton qui s’insèrent dans le terrain entourant l’unique espace fermé au rez-de-chaussée. Il s’agit d’un atrium transparent qui permet de voir au maximum l’environnement, de profiter de la lumière et d’accéder au premier étage.

teahouse_interior

De fines bandes d’aluminium torsadées et tendues octroient à l’ensemble de l’étage supérieur un rendu raffiné. Du sol jusqu’au toit, elles créent un plan qui filtre la vue entre les espaces entièrement vitrés.

Pour se promener entre les volumes, le visiteur chemine sur une passerelle en pierre posée sur une couche d’eau au fond de laquelle ont été installées des pierres et qui rappelle les jardins orientaux soignés et la passion de cette culture millénaire pour l’eau. À cet étage, la vue se situe au plus près de la couronne des arbres. Un exercice contemporain raffiné qui transmet les valeurs traditionnelles à l’architecture la plus récente. Une combinaison parfaite entre l’être humain, la nature et la société.

teahouse_trees

Photographies : © Su Shengliang