24
Déc

L’étude d’architecture néerlandaise MVRDV élaborera un nouveau grand lac urbain dans le centre de la ville taïwanaise de Tainan.  Le projet impliquera la démolition du centre commercial China-Town, un complexe construit en 1983, sur lequel l’étude en question propose un remplacement urgent au vu de sa basse qualité architecturale.

taiwan_lake2_thecoolpoolCette construction sur le déclin n’est plus ce qu’elle était à l’époque de l’expansion de la quatrième ville la plus peuplée de la République de Chine et est aujourd’hui connue comme la “dent pourrie” de Tainan. L’équipe d’urbanistes The Urbanist Collectivel’étude d’architecture locale LLJ Architects et les paysagistes Progressive Environmental, entre autres, configurent le matériel avec lequel les éminents architectes d’Europe centrale ont été sélectionnés dans le cadre du concours organisé par l’administration municipale.

La proposition gagnante repose principalement sur l’intégration d’un axe attrayant de connexion entre la ville et le Front maritime. Grâce à ce couloir vert, ce côté de Tainan se transformera en une zone plus agréable pour le piéton, avec une présence beaucoup plus importante de zones vertes, bien qu’elle soit un lieu de grande activité commerciale

taiwan_lake3_thecoolpool

L’idée de l’équipe composée de Winy Maas, Jacob van Rijs et Nathalie de Vries prévoit de plus l’intégration de nouveaux magasins et restaurants, ainsi que de nouvelles piscines publiques. Les arbres donneront également une nouvelle image végétale et agréable à la zone. Le nouveau canal d’eau sera bordé de dunes de sable et de divers mobiliers urbains. Les architectes cherchent à retrouver la vue qu’a eu cette partie de la ville et qui, quelques années auparavant, a été cachée par l’épais centre commercial.

Selon les auteurs, la conception des nouveaux espaces publics s’inspire de la lagune naturelle qui existait à Taïwan avant l’expansion de la ville et qui a contribué au développement de l’industrie de pêche locale. Ce schéma gagnant deviendra un important moteur de revalorisation du district grâce à la promotion de l’utilisation des espaces publics et à la création d’un langage urbain cohérent.