18
Fév

Les interventions sur les bâtiments historiques constituent un excellent défi pour les professionnels qui, avec de nouvelles capacités, souhaitent apporter leurs connaissances pour la transformation et le renouveau du patrimoine. Un héritage, qui souvent, est protégé avec beaucoup de soin et d’inquiétude et qui contraint à équilibrer l’action entre le respect pour ce qui existe et le besoin de répondre à la demande de nouveaux usages et d’une nouvelle réglementation.

Situé à quelque trente kilomètres à l’est de la ville de Gérone, on remarque aujourd’hui dans le château de Perratallada, déclaré ensemble historique artistique et Bien culturel à intérêt national, son donjon, une prouesse entourée d’un espace fortifié. Construits sur la roche, leurs murs datent du passé médiéval du Baix Empordà du début du Xe siècle.

castell_peratallada_piscina_pool_house

Mesura a su tirer le meilleur parti du jardin et de l’espace extérieur de la maison d’été du château. Un environnement à différents niveaux que les architectes ont souhaité maintenir et conserver sans modifier le profil de ce qui existe. De la même manière, un magnifique acacia qui occupe tout l’espace et l’articule a été respecté, lui conférant un rôle essentiel mérité.

Les trois plates-formes du jardin ont été construites en travertin turc blanc, elles s’appuient sur des murs verticaux en béton armé, exécutés à l’aide d’un coffrage de planches en bois. La texture caractéristique de cette technique de construction pour le béton se marie de manière extraordinaire avec le matériel principal de toute l’intervention : la pierre naturelle. Cette roche est utilisée comme pierre ornementale et sa structure particulière permet d’apporter beaucoup de caractère aux espaces dans lesquels elle est posée.

castell_peratallada_piscina_pool_mosaic

Les pièces de travertin, de grande épaisseur pour cet emploi, ont été tirées d’un stock se trouvant dans la carrière. Une étude minutieuse des tailles a permis d’adapter tout ce matériel moyennant un jeu intéressant d’éléments rectangulaires.

Parmi les plates-formes, on trouve l’autre protagoniste du jardin : la piscine. Une lame d’eau en perpétuel mouvement qui tombe sur les murs en béton. Cette ressource fait du jardin un lieu magique, où le son de l’eau qui court détend le visiteur.

castell_peratallada_piscina_pool_details

Les installations sont parfaitement intégrées à la création, elles sont dissimulées dans la section de la main courante de l’escalier ou encastrées dans les roches de travertin qui composent le banc.

Pour rendre le projet durable, tout l’ensemble collecte les eaux pluviales, tant sur le toit de la maison que celles de la terrasse du jardin, et les stocke dans un puits médiéval, sculpté dans la roche naturelle de plus de 9 mètres de profondeur. Ces eaux pluviales stockées irriguent le jardin de l’ensemble, qui devient ainsi un espace extérieur auto-suffisant.

mesura-architecture-castell-peratallada-piscina-pool-arquitectura-girona

© Photographie : Salva López