30
Août

Les images de la slovaque Maria Svarbova nous font découvrir des nageurs prêts à plonger dans la piscine, qui jouent dans l’eau, qui attendent au bord d’une échelle ou sur une chaise. Ses photos de baigneurs aux bonnets de bain colorés dans des piscines aux allures soviétiques ont suscité l’intérêt du secteur artistique et du monde de la mode.

Le travail de Maria Svarbova a été présenté dans des revues comme El País, The Guardian, Vogue Italia, Harper’s Bazaar, Forbes ou Cosmopolitan, pour ne citer qu’elles. Dans ses travaux, elle explore la symétrie, le corps humain et des sentiments comme la mélancolie ou l’absence.  Après avoir étudié la restauration et l’archéologie, c’est en 2010 que Svarbova choisit la photographie comme moyen d’expression artistique. Depuis lors, son travail consiste à créer des images avec, comme toile de fond, des espaces publics dans lesquels elle dépeint les moments de loisirs dans une piscine.

Svarbova se passionne pour la gamme de couleurs pastel et le minimalisme.  Elle a également un faible pour la mode et choisit avec soin les maillots de bain qu’elle déniche souvent sur des marchés proches des piscines municipales dans lesquelles elle réalise ses séances photo.

Svarbova travaille avec des logiciels de retouche photo qui lui permettent de créer des personnages identiques et immobiles, qui observent leur reflet dans l’eau. Ses photos sont très populaires sur les réseaux sociaux.  Instagram est précisément une des plate-formes qui lui permet de diffuser ses images, dans lesquelles le temps s’est figé juste avant le moment de la baignade.

Grâce à sa capacité si singulière à capturer la simplicité de la vie, elle a gagné le premier prix dans la catégorie “photographie conceptuelle et publicitaire ” au concours The International Photograph Awards, qui révèle les meilleurs photographes et les nouveaux talents de demain.