07
Mai

Les objets connectés et la domotique ne sont pas des nouveautés. Ces technologies existent depuis plus de 30 ans. Mais pourquoi ce phénomène fait l’actualité depuis quelques années seulement ?

Cela s’explique par l’évolution de ces technologies ces dernières années. Ces objets prennent moins de place, leur installation est facile et le coût a considérablement diminué. Sans oublier notre changement de mode de consommation des smartphones et des tablettes, des objets qui sont devenu omniprésents dans nos vies quotidiennes.

La domotique est donc devenue accessible au plus grand nombre.

Les maisons, les voitures et les jardins deviennent connectés. Les piscines et les spas ont donc également suivi le mouvement pour faciliter la vie des consommateurs et apporter plus de confort et de sécurité.

Quels sont les composants d’une piscine connectée ?

Le premier acteur d’une piscine connectée est la piscine. Qu’elle soit petite, grande, très équipée ou avec un moindre équipement, une installation adéquate existe.

Un autre composant est l’objet ou l’installation qui permet de rendre la piscine intelligente. Ces équipements varient en fonction de la piscine et des besoins de l’utilisateur. Il existe des équipements très simple et d’autre plus complexe dans tous les domaines : l’analyse de l’eau, le traitement de l’eau, les éclairages, les pompes à chaleurs et bien d’autres.

Ensuite, comme son nom l’indique, pour avoir une piscine connectée, un moyen de connexion est nécessaire. Plusieurs types de réseaux de télécommunications existent.

Le plus connu est le réseau sans fil Wi-Fi. Celui-ci est énergivore et onéreux. Le réseau Bluetooth est un réseau sans fil de faible porté qui permet de transmettre un petit volume de données à faibles coût et à faible consommation.
La course aux objets connectés a entraîné avec elle l’émergence de nouvelles technologies de connectivité à bas prix, et peu consommatrice en énergie. Ces réseaux sont conçus pour transmettre un volume restreint de données à longue distance. Dans cette catégorie, deux technologies se distinguent parmi lesquelles Sigfox et LoRa.
Les réseaux cellulaires 3G, 4G. Ils fonctionnent grâce à une carte SIM dans l’appareil. Cette technologie permet de collecter et transmettre d’importants volumes de données. Elle consomme beaucoup d’énergie et est relativement onéreuse.

Pour terminer l’énumération, le smartphone a une place importante pour connecter une piscine. C’est l’interface intermédiaire entre la piscine et l’utilisateur. Il a le rôle d’informateur car il communique les informations de la machine à l’utilisateur et le rôle d’exécutant car il ordonne l’exécution de différentes actions aux installations.

Les objets connectés se sont développés pour rester. Ce n’est pas un effet de mode mais les prémisses de l’avenir.

Un conseil : prendre le pas dès que possible pour ne pas se sentir dépassé.