25
Oct

La maison LEGO, qui a été inaugurée récemment dans le centre de Billund au Danemark, est une construction surprenante à taille réelle édifiée à l’aide de 25 millions de pièces de plastique, et où rien n’est ce qu’il paraît. Au total, 21 espaces en forme de briques superposées invitent des enfants et des adultes à explorer l’espace à travers le jeu et l’imagination. La maison de la marque de jouets danoise a été conçue par le studio d’architectes BIG montrant les infinies possibilités des pièces LEGO.

Dans la piscine de la maison LEGO, se trouve un sous-marin échoué, des requins menaçants les mâchoires grande ouvertes, et un surf qui se déplace dans les eaux infestées de dangers de la mer. « C’est ce que les enfants font chaque jour avec les pièces LEGO, et ce que nous avons fait dans la maison LEGO avec la construction actuelle, permettant à Billund de devenir la capitale des enfants », explique Bjarke Ingels, associé fondateur du cabinet d’architectes BIG.

La construction se trouve sur un espace de jeu public de 2000 m², elle est éclairée à travers des fissures dans chaque volume. Sur cette place, les briques et les galeries sont ordonnées en suivant les différents thèmes pour chaque couleur primaire de LEGO. D’après ce qu’explique l’équipe chargée du projet, de cette manière, « la recherche des expositions se transforme en un voyage à travers le spectre des couleurs ».

À l’intérieur de la maison LEGO, une gigantesque cascade d’eau multicolore surgit dans la salle Rouge, elle est consacrée à la créativité, formant des bulles et une mousse de pièces de couleur. Le monde sous-marin est présent sur tout le parcours, en particulier dans l’espace jaune, conçu pour l’exploration des émotions. Ici, dans un énorme aquarium, nagent des poissons, des poulpes et des méduses, entre végétation marine et un récif de coraux construit intégralement à l’aide de brique LEGO.

Chez The Cool Pool, on adore les constructions en briques ! Vous aimeriez découvrir un autre surprenant logement  conçu avec deux impressionnants volumes longitudinaux ?

Images Iwan Baan