18
Mar

Dans ce coin d’Alméria, on découvrira la Plaza Vieja de la ville, située sur le vieux zouk de l’époque musulmane. On y trouvera sa mairie et si en plus on cherche à se loger, l’Hotel Lounge Plaza Vieja conçu par Alonso Balaguer y Arquitectos Asociados est à côté. Il s’agit d’une réalisation de décoration d’intérieur, réalisée avec beaucoup de soin, dans l’une des grandes bâtisses qui composent cet espace urbain caractéristique entouré d’arcades dans le cœur de la capitale, Almería.

baños_01L’établissement dispose seulement de 10 chambres et est construit sur un rez-de-chaussée et deux étages. L’étage au niveau de la rue est agencé avec deux vastes espaces ouverts, reliés à la place, pour répondre à la relation de celle-ci avec la ville, en cherchant des manières différentes de se sentir et de vivre en communauté.

Le restaurant de l’hotel porte la signature d’une des personnalités émergentes de la gastronomie andalouse, Alejandro Sánchez, chef qui a déjà à son actif une étoile Michelin. Un grand bar préside l’espace où prédominent les couleurs obscures. À côté de lui, le client profite des vues sur une grande cave à vins.

HOTEL PLAZA VIEJA (ALMERIA)En outre, l’immeuble possède un sous-sol où les architectes ont récupéré les bains arabes existants en respectant les matériaux trouvés. Cet espace est composé de plusieurs salles d’eau à différentes températures dans des lieux faiblement éclairés, un hammam et un bain avec des jets, tout cela dans un environnement envahi par un silence reposant. Les bassins de l’installation ont été conçus en couleur blanche, ce qui contraste avec l’usine en briques pré-existante dans une ambiance obscure et reposante.

La tradition et la modernité cohabitent aussi dans les chambres de cet hôtel. Elles offrent toutes des vues privilégiées et chacune allie les éléments propres de l’édifice original avec des finitions contemporaines. Toutes sont différentes et présentent une image caractéristique de la ville gravée sur le mur. Les murs de maçonnerie laissant apparaître les pierres naturelles contrastent avec la construction actuelle. Les architectes ont intégré au projet du bois, du stuc et du marbre de Macael, en harmonie avec la pierre originale.

Tout en haut de l’immeuble, la terrasse permet de profiter de vues sur la place, l’Alcazaba et les murailles de la Colline de San Cristóbal.