11
Déc

« De viaje, arquitectura española en el mundo árabe » (En voyage, architecture espagnole dans le monde arabe) est le nom d’une exposition organisée grâce à une collaboration entre la Casa Árabe et le Conseil supérieur des Architectes d’Espagne. Cette exposition, conçue par Luis Díaz-Mauriño et Luis Úrculo, présente les principaux projets signés par des architectes espagnols dans des pays arabes.

Visible jusqu’au 29 janvier 2015 en Jordanie, plus précisément à l’Institut Cervantès d’Amman, cette activité a été promue dans le but d’accompagner l’inauguration du nouvel édifice de l’Ambassade d’Espagne dans le pays. De fait, elle constitue quelque chose qui est facile à partager : le fait que l’architecture espagnole elle-même est une excellente ambassadrice de la marque Espagne hors de ses frontières. La présence de signatures telles que Nieto Sobejano, Fenwick Irribarren, Lamela, César Ruiz Larrea, Rafael de la Hoz et Alberto Campo Baeza, parmi les plus vétérans, en est une preuve, même si ceux-ci sont accompagnés d’autres professionnels plus jeunes.

Camellodromo03

Parmi eux, AGI Architects présente le bâtiment du Ministère de l’Intérieur de Kuwait et AV62, le projet pour revitaliser et développer le quartier d’Al-Adhamiyah à Bagdad, en Iraq. Le premier représente la technologie, l’innovation, la transparence et l’accessibilité. Le bâtiment de l’équipe madrilène — AGI Architects — surgit du terrain comme un rocher, et il permet l’accès au public en trois points. Par ailleurs, dans la proposition de l’équipe catalane — AV62 —, on observe que l’idée du projet s’appuie sur le fleuve qui traverse Bagdad, le Tigre, pour offrir un couloir de mobilité à la ville. Grâce à eux, celle-ci projette une image d’unité, du grand Bagdad du futur. Cette proposition de réparation permet, plus concrètement, d’observer la commande par opposition aux paris agressifs projetés sur de nouveaux territoires.

L’exposition ne recueille, exceptionnellement, aucun projet situé en Espagne comme cela pourrait être le cas du Musée et Centre archéologique Medina al-Zahara de Cordoue, œuvre de Nieto Sobejano, où l’architecture contemporaine cohabite avec la nature, le paysage et la construction de l’ancienne médina, héritage de la culture arabe dans la péninsule Ibérique.

Les ouvrages présentés ci-dessus sont localisés sur une carte virtuelle se trouvant dans la page web qui recueille toutes les données de cette exposition.

.

deviaje2_thecoolpool